· 

La méthode SPRI : Structurer ses pensées pour mieux rédiger

Rédiger avec la méthode spri

Rédacteurs web, étudiants et vous, autres professionnels qui créez du contenu, savez-vous bien organiser vos pensées et structurer vos écrits ? Si vous êtes du style à partir dans tous les sens ou, au contraire, à craindre la page blanche, voici quelque chose qui va vous intéresser : 4 lettres… SPRI ! Prononcez « Esse-Pri » ou « esprit ». Un jeu d’SPRI ? Non, une méthode de rédaction ! La méthode SPRI de Louis Timbal-Duclaux, aussi utile dans le développement personnel que dans le monde de l’entreprise. Suivez-nous, on vous explique la signification et les grands principes du modèle spri, ainsi qu’un exemple d’utilisation. Bien rédiger deviendra un jeu d’enfant ! 

 

Problème : bien clarifier ses idées et structurer ses récits

Lors du lancement d’une rédaction, quelle que soit la thématique, vous êtes nombreux à être confrontés au syndrome de la page Word ou Google docs blanche :  

  • vous maîtrisez votre sujet sur le bout des doigts et vous avez envie de tout aborder, tout préciser, votre cerveau est en ébullition et saute d’une idée à l’autre. Vous hésitez sur le plan ;
  • vous ne connaissez pas la thématique, mais vos recherches vous ont mené dans les profondeurs et les détails, dont vous ressortez submergé d’informations et incapable de les hiérarchiser ;
  • vous n’avez rien à dire, ne savez pas par quel bout commencer, les idées ne viennent pas, c’est le syndrome de la page blanche pur et dur ;
  • vous présentez un examen ou un concours et le stress inhibe votre écriture ou même la clarté de votre pensée et donc, le développement de votre exposé.



Résolution : utiliser la méthode SPRI pour rédiger un texte efficace et structuré

Pour ranger toutes vos pensées en bazar ou ressortir des idées enfouies dans leur cachette, le modèle SPRI est une solution. Quelle est la signification de cet acronyme ?

S : situation. Cette première étape décrit le contexte, dans quel cadre on se situe. Elle capte l’attention, c’est l’accroche.

P : problème. La deuxième étape consiste à exposer la difficulté à laquelle vous (ou votre lecteur selon le contexte) est confronté.

R : résolution. On propose des solutions pour résoudre le problème présenté à la phase précédente. Rien n’empêche, par la suite, de ne retenir qu’une seule solution. Elle libère le lecteur confronté au problème.

I : informations. Cette dernière étape apporte les informations nécessaires à la résolution. Elle en précise les détails et propose les techniques pour mettre fin au problème. C’est souvent la partie la plus longue.


Formez-vous à la rédaction web en toute autonomie et à votre rythme avec Rédaction Web Level Up ! .



Information : Les grands principes de la méthode SPRI

Le SPRI est un outil. Il vous permet d’organiser votre pensée en amont pour structurer votre écrit ou votre présentation orale

Qui est Louis Timbal-Duclaux, l'inventeur de la méthode spri ?

Louis Timbal-Duclaux est l’auteur de la fameuse méthode spri. Mais il a aussi publié une trentaine de livres consacrés à l’écriture, qu’elle soit professionnelle ou romanesque. Formé aux hautes études commerciales et à la sociologie, c’est dans les relations publiques et à la communication écrite d’EDF qu’il a développé ses connaissances et compétences.

 

Que ressort-on de son œuvre ? Si on a tous appris à écrire, savoir bien écrire n’est pas partagé par tous. Dans ses livres, Timbal-Duclaux partage des techniques pour permettre à ses lecteurs d’adopter une bonne pratique d’écriture. L'objectif est de produire des articles informatifs d'économie ou de société comme de la littérature ou des arts vivants voire des souvenirs de loisirs, de voyage ou de vie.

 

Dans toutes les situations, l’objectif principal est de séquencer son texte et structurer ses idées.

Modèle SPRI : quels sont les grands principes ?

La méthode fournit un squelette. Chaque étape aide à construire votre raisonnement. 

 

Vous les saisissez dans un tableau. Chaque idée correspondant à une lettre est exprimée en quelques mots seulement. Pour la solution, par exemple, écrire son nom suffit.

 

Ensuite, le déroulement de l’exposé est clair : il se divise en 4 parties distinctes tant au niveau de l’approche que de la présentation. Le plan peut être déroulé.

 

L’auteur qui applique ce modèle sait désormais où il va. La difficulté principale réside dans la détermination précise du problème qui demande une bonne analyse au préalable. Le problème peut être orienté vers l’auteur (cas d’une lettre, par exemple) ou vers le lecteur (article de blog, contenu web).

 

Ce changement dans le traitement des sujets, qui relègue le « thèse, antithèse, synthèse » au placard, apporte de nouvelles habitudes non seulement au rédacteur, mais aussi au lecteur qui suit votre raisonnement et trouve plus facilement réponse à son problème. C’est une méthode qui apporte une réelle solution sur le Web, où la cible est particulièrement friande d’un accès simple, rapide et percutant aux informations.

Méthode SPRI de Louis Timbal Duclaux

Exemple de modèle SPRI

Notre exemple est réduit au plus simple pour être rapidement compris. Bien sûr, il est applicable à toute thématique et à toute forme de contenu : articles de blog, mémoires, ebooks... Il peut même être utilisé pour une présentation de type podcast ou vidéo ou encore pour raconter une histoire. Son développement sera alors beaucoup plus long et explicité.

Prenons donc, comme exemple, une lettre. Vous avez fait appel à un rédacteur web qui vous a rendu un article hors-sujet. 

 

Situation :  réception facture du 20/03/2022 pour le texte « les Bisounours des années 80 sont-ils devenus des boomers ? ».
Problème : le sujet traité, « Les licornes de 2022 sont-elles les descendantes des Bisounours ? » ne répond pas à la demande.

Résolution : production d’un nouveau texte.

Information : envoi de liens externes sur les Bisounours et d’un briefing beaucoup plus détaillé.

 

Comme vous le voyez, seuls les éléments importants sont notés. C’est la phase d’organisation des idées.

 

Les 4 futurs paragraphes apparaissent déjà clairement :

  1. Vous rappelez le contexte, vous avez reçu une facture pour un texte commandé.
  2. Vous exposez le problème. Le rédacteur n'a pas traité le sujet demandé. En tant que client vous abordez VOTRE problème.
  3. Vous formulez votre demande. Une réécriture correspondant à la demande.
  4. Vous apportez des informations complémentaires afin que votre prestataire puisse réaliser sa mission sans erreur.

Bien sûr, l’exemple est simplifié. Il explique le plan. Un autre modèle est l’article que vous êtes en train de lire, oui, celui-là même, intitulé « la méthode SPRI… », découpé en 4 étapes, chacune correspondant au plan spri.

 

Situation : c’est notre introduction. Le contexte dans lequel vous avez besoin de cette méthode. Vous travaillez dans l’écrit et devez rédiger du contenu.

Problème : les difficultés que vous rencontrez, quand vous êtes bloqué, embrouillé ou stressé. Hey ! On vous a vu remonter pour vérifier les sous-titres !

Résolution : nous vous proposons une méthode, vous indiquons son nom et quelques bases.

Information : enfin, nous expliquons la méthode en détail afin de résoudre votre problème. Cette partie est plus longue et elle est découpée en plusieurs sous-parties. 

Vous voulez en savoir plus ? On ne trouve pas une dense littérature sur le sujet. Pourtant, ce modèle se développe de plus en plus, y compris chez les étudiants pour leurs examens et concours.

 

Bien sûr, le livre le plus représentatif est celui de Louis Timbal-Duclaux : La méthode SPRI : Organiser ses idées bien rédiger, publié chez l’éditeur Retz, mais épuisé. On le trouve cependant encore d’occasion.

 

Emma Ménébrode


À lire également :

Écrire commentaire

Commentaires: 0

FRANCE

 

Un Article pour le Web

Agence éditoriale web et rédacteurs web freelance

 

54, rue Principale

57480 Haute-Kontz

France

 

+33 (0)7 62 14 0988

+33 (0) 3 82 59 03 24

contact@unarticlepourleweb.fr

 Grand-Duché de Luxembourg

 

Digitext sàrl

Agence éditoriale web et formation en rédaction web au Luxembourg et en ligne.

 

9-11, rue Louvigny

 L-1946 Luxembourg

Grand-Duché de Luxembourg

 

+352 691 127 687

Audrey@digitext.lu