· 

Rédacteur web : 5 résolutions bénéfiques pour votre business

 

La rentrée du rédacteur web est un peu comme celle d’un écolier. On attend avec impatience début septembre et son effervescence, puis on se laisse submerger par le quotidien. Souvent, il nous arrive de prendre des bonnes résolutions qui seront vite oubliées. À moins d’être parfait, on retombe dans nos travers de rédacteur web freelance qui enchaîne les articles au gré des commandes. Alors cette année, c’est décidé, je prends 5 résolutions vraiment utiles pour mon activité et je les tiens !

 

1. Mettre à jour son listing client

 

Comment trouver des clients ? La question que se posent tous les rédacteurs freelances et autres professionnels débutants des métiers du web. Si Excel est loin d’être mon ami (il me rappelle un passé où mes journées étaient remplies de chiffres plutôt que de lettres), je dois dire qu’il m’est souvent d’une grande utilité pour le développement commercial et notamment, pour la constitution de mon fichier client. Si tous mes clients actifs et non actifs s’y trouvent, je n’ajoute pas systématiquement les prospects. Pourtant, s’ils ont demandé un devis, c’est qu’ils ont l’habitude de faire appel à un rédacteur web… Je devrais donc les rappeler pour développer mon CA et ne pas seulement compter sur le référencement naturel de mon site. 

 

Le fichier client est aussi utile en phase de prospection et de fidélisation de la clientèle. Il me permet également de trouver rapidement de nouvelles missions lorsqu'une mission ponctuelle se termine.

 

Rédaction : Level up !  

Par Audrey Clabeck

Enfin une newsletter qui s'adresse à la fois aux rédacteurs web comme aux entreprises désireuses d'optimiser leur marketing de contenu !

Chaque semaine, je vous livre mes conseils  pour développer votre activité grâce au content marketing.  


2. Organiser son temps de travail

On le sait, chez les freelances, il y a deux écoles : ceux qui prennent au mot leur statut, en étant « free » de faire ce qu’ils veulent quand ils le veulent et les maniaques de la planification dont je fais partie. Pourtant, j’avoue que je pousserais  bien ma maniaquerie encore un peu plus loin. Je vous explique mon point de vue, libre à vous de me donner le vôtre !

 

Si vous avez des clients récurrents, vous êtes amené à leur livrer à une date précise leurs articles, leurs fiches produits ou leurs emailings. Selon leur ligne éditoriale, j’ai des clients auxquels je fournis chaque semaine des articles de blog et d’autres que je livre deux fois par semaine. Jusqu’ici, je réservais un créneau précis à ces clients. Par exemple, le mardi matin pour un client hebdo, le lundi après-midi et le jeudi matin pour le client bihebdo. Avec ce système, j’ai toujours l’impression de courir après les deadlines. Je pense que j’y gagnerai à regrouper les travaux de rédaction pour chaque client et à mieux structurer mon emploi du temps. Notamment en réservant un jour par mois par client hebdomadaire et une demi-journée par semaine pour mon client bihebdomadaire.

3. Se considérer comme un client à part entière

Cette résolution, j’y tiens particulièrement. J’ai privilégié un carnet de bord à la tenue d’un blog professionnel. Pourquoi ? Tout simplement pour gagner du temps. J’ai pris la mauvaise habitude de faire passer le business de mes clients ou prospects avant le mien. Au risque de faire bondir tous ceux qui pensent que le « client est roi », je crois vraiment que si on veut faire prospérer sa société, même si c’est une microentreprise, il faut s’accorder du temps pour travailler à sa propre communication web : content marketing, réseaux sociaux, réseaux professionnels, prospection…

 

J’ai donc décidé de commencer ma journée par une heure de travail dédiée exclusivement à mon activité et notamment à l’accroissement de ma notoriété.

4. Limiter la consultation des réseaux sociaux...

 Ici, j’insiste sur le mot « consultation ». Je pense notamment au temps que l’on passe à scroller pour voir défiler notre fil Facebook perso, notre page Facebook pro, notre fil d’actus Twitter… Tout ce temps passé à être « public » au lieu d’être « acteur ». Quitte à passer du temps sur les réseaux, autant que ça soit utile.

 

Si comme moi, vous attrapez votre smartphone plusieurs fois par heure pour consulter vos notifications, vous devez certainement ressentir non seulement ce sentiment de dépendance, mais aussi cette sensation de temps perdu. Ma solution ? Agir sur mes réseaux sociaux à des créneaux bien précis : le matin lors de mon heure dédiée à mon propre business, à midi et en fin d’après-midi.

5. Prendre du temps pour soi

Mode émotion enclenché : Je me rappelle de mes débuts de rédactrice web où j’alternais temps de travail et périodes calmes. Cette année 2014 où je profitais des après-midi pour me rendre au yoga ou encore pour aller me prélasser dans la piscine thermale de Mondorf-les-Bains. « Profiter » est un grand mot, car au fond, je culpabilisais. Je ne travaillais pas à 100 % de mes possibilités et j’étais honteuse de ces « temps morts ».

 

Lorsque j’ai commencé à acquérir des nouveaux clients et à fidéliser les plus anciens, ces périodes de temps libres se sont faites de plus en plus rares, pour devenir aujourd’hui quasi inexistantes. Je me suis créé des conditions de salariée ne gardant que les inconvénients du statut de freelance. J’ai donc décidé de m’accorder une journée par mois en plus de mes vacances. Une journée complète pour faire n’importe quoi excepté de la rédaction de contenu : vélo, natation, shopping, cinéma… 

 

 

 Vous avez également une bonne résolution à partager ? Ca m'intéresse !

 

Sur ce blog vous aimerez aussi :

 

Audrey Clabeck

Rédactrice Web et Copywriter Freelance

Un Article pour le Web

 

54, Rue Principale

57480 Haute-kontz

france

 

+33 (0)3 82 59 03 24

+33 (0)7 62 14 09 88

contact@unarticlepourleweb.fr