· 

Maman travaille : Manuel de survie à l'usage des mamans rédactrices freelances

maman freelance qui travaille avec bébé

Maman et rédactrice web : Rêve VS Réalité

Lundi matin, 8h32, devant l’école. Sophie, l’œil hagard de sa nuit trop courte (Bébé Max ne fait toujours pas ses nuits et Princesse Zoé a perdu son doudou à 4 h du matin), les cheveux en pétard et du lait collé sur la manche discute avec ses copines-mamans Valérie et Charlotte.

 

« Mais Jennifer ne t’a pas dit ? Elle a trouvé LE métier parfait. Elle est payée pour écrire ! Si, je te jure ! En plus, elle est à son compte donc elle travaille quand elle veut, le rêve quoi. »

 

Arrêt sur image. Sophie, le regard dans le vague, le sourire béat, imagine ce job merveilleux. Elle va devoir reprendre le travail, et elle ne savait pas comment concilier cela avec sa vie de famille et ses 3 enfants. C’est parfait ! Elle se voit déjà aménager un petit coin bureau avec un agenda tout neuf et des stylos 4 couleurs. Elle travaillera quand les enfants seront à l’école, elle n’aura que Bébé Max à gérer, mais ça ira. Et puis, plus de centre aéré pour les vacances ! Elle arrivera bien à travailler pendant que les enfants joueront tranquillement dans leurs chambres. Elle leur expliquera, ils comprendront. Ouais, ça va être bien.

 

Ah ah. Ah ah ah. Sortons un instant de ce conte de fées :

 

Sophie est au téléphone avec un prospect concernant un projet pour un site d’éducation bienveillante. Elle vante son expérience de maman et sa sensibilité aux pédagogies alternatives. D’un coup, le four sonne, le gâteau commence à brûler, Zoé et Léo se disputent et hurlent comme des forcenés, le chien mange la tête d’une Barbie, Bébé Max a trouvé les feutres et démarre sa plus belle œuvre sur le mur fraîchement repeint du salon. Sophie n’entend plus ce que dit son prospect et de toute façon, sa capacité à réfléchir à cet instant T est proche du néant.

 

 

Ça vous fait sourire ? C’est une histoire (à peine exagérée) qui m’est arrivée. Si exercer un métier de chez soi peut paraître facile, cela se complique quand des enfants se glissent dans l’équation. Mais pas de panique ! Rien n’est impossible, ou presque. Voici quelques conseils pour allier entrepreneuriat et parentalité en toute sérénité (ou presque).

Règle N°1 : Une maman rédactrice est organisée

On le sait : une bonne organisation est un atout majeur quand on est rédacteur web freelance. Elle est primordiale quand on est également maman.

 

Vos enfants vont à l’école ? Essayez de faire coïncider vos emplois du temps respectifs. Si vous travaillez sur une plage horaire similaire, cela vous laisse plus de temps pour profiter de vos bambins le soir et le week-end.

 

Misez sur la planification ! Votre bébé fait encore la sieste ? Calez vos appels téléphoniques sur les temps de dodo (enfin, si votre tout-petit est régulier dans ses horaires !). Prévoyez vos moments de formation en rédaction web SEO, en organisation ou dans le domaine de votre choix après le dîner ou entre midi et deux si vos enfants vont à la cantine.

Retenez une chose : il n’existe pas de règles préétablies sur les horaires ni un emploi du temps type à suivre à la lettre. L’important, c’est de vous adapter à vos impératifs et ceux de vos enfants. Vous souhaitez travailler le soir pendant que vos enfants sont couchés ? Rien ne vous en empêche.

 


Le partage, c'est bon pour le moral !



Règle N°2 : Une maman rédactrice sait déléguer

Non, vous n’êtes pas une pieuvre. Comme tout être humain normalement constitué, vous disposez de deux bras, deux jambes et un cerveau. À moins que vous possédiez le don d’ubiquité, vous ne pouvez pas être à deux endroits à la fois. Vous ne pouvez pas non plus vous dédoubler.

 

 

Il est temps pour vous de déléguer. Je vous assure, votre mari peut changer la couche du dernier, étendre le linge et même préparer un repas équilibré. Oui vous êtes une femme, non les tâches ménagères ne sont pas ancrées dans votre ADN. Il est parfois difficile de résister à l’envie de ranger le no man’s land désordre qui règne dans la chambre de votre enfant ou de repasser votre pile de chemises, mais il faut que vous et votre entourage compreniez que si vous étiez salariée au bureau, vous ne pianoterez pas sur votre clavier d’ordinateur en triant des chaussettes.

Règle N°3 : Une maman rédactrice web peut s'adapter

Bonne nouvelle : en règle générale, la faculté d’adaptation est offerte en bonus quand vous devenez parents. Du changement de couche dans un train lancé à pleine vitesse à l’apprentissage de la couture pour réparer l’oreille de doudou, en passant par l’enchaînement nuit blanche à cause des dents / accompagnement de la sortie scolaire de votre aîné, vous êtes rodée à toutes les situations !

 

Mettez à profit ce super pouvoir ! Votre enfant fait du sport et vous devez l’emmener à ses entraînements ? Embarquez votre ordinateur portable avec vous. Dans la voiture, sur un banc… La position n’est certes pas des plus physiologiques, mais c’est généralement l’affaire d’une heure. Si vraiment c’est inconfortable, vous pouvez tout de même profiter de ce temps : effectuer une veille SEO via votre smartphone, lire un livre sur le marketing digital, poster sur les réseaux sociaux…

 

Votre enfant est malade ? Vous pouvez prendre votre journée pour le dorloter et rattraper votre retard le soir venu. C’est l’avantage d’être freelance : être disponible pour ses petits dans les moments critiques et pouvoir remettre son travail à plus tard (mais pas trop !). 

Règle N°4 : Une maman rédactrice sait s'accorder du temps

On ne le sait que trop bien : le temps libre quand on est maman est très restreint. Toutefois, n’oubliez pas de faire des coupures et de prendre des moments pour vous. On peut vite être tenté d’utiliser toutes ses périodes de break pour travailler, mais des pauses sont indispensables pour souffler un peu. Sinon, gare au burn-out ! Sport, méditation, lecture, chill devant Netflix, à vous de voir quelle est votre parenthèse de décompression.

 

Vous en ressortirez galvanisée, moins tendue envers votre famille et plus motivée pour relever de nouveaux défis professionnels.

 

Règle Bonus : Une maman rédactrice web fait comme elle peut...

Vous vous souvenez de vos idéaux, vos fondamentaux que jamais ô grand jamais vous ne transgresserez… Quand vous n’aviez pas encore d’enfant J

 

Depuis, vous avez appris la notion universelle de « avant j’avais des principes, maintenant j’ai des enfants ».

 

Pourtant, les médias, réseaux sociaux en tête, nous vendent l’image de la mère accomplie qui sait jongler avec un équilibre quasi parfait entre l’éducation bienveillante positive alternative (rayez la mention inutile) de ses enfants dociles, les brunchs avec ses copines tout aussi branchées qu’elle et son super poste dans une start-up innovante. Et bien sûr, la Wondermum va au resto un soir sur deux avec son mari aux dents blanches et part un weekend par mois en amoureux vers une destination exotique.

 

Petit bonus : ses enfants mangent l’intégralité de leurs épinards sans broncher (et ils n’ont même pas de petits bouts verts entre les dents sur les photos Instagram).


 

Depuis que vous êtes devenue mère, on vous a culpabilisée. Pourquoi tu l’allaites ? Pourquoi tu ne l’allaites pas ? Tu le portes trop. Tu ne la laisses pas assez pleurer. Les petits pots, c’est plein de pesticides. Ils sont bio au moins, les légumes pour tes purées ? Vous vous reconnaissez ? Je ne vais pas vous mentir, en étant freelance, vous en entendrez d’autres : C’est pour arrondir vos fins de mois ? Mais ce n’est pas une situation stable quand on a des enfants. Mais pourquoi tu les mets à la cantine étant donné que tu es à la maison ? Etc.

 

L’association « mère parfaite d’Instagram » et petites piques de culpabilisation peut vous faire perdre confiance en vous et affecter votre travail ainsi que votre vie familiale. Je vais vous confier quelque chose. La Terre ne va pas s’arrêter de tourner, le futur de votre enfant ne va pas être brisé, vous n’êtes pas une mauvaise mère si :

 

·         Vous n’avez pas eu le temps de ranger le lave-vaisselle car vous deviez finir la rédaction de votre fiche-produit

·         Vous avez fait des pâtes (ou commandé une pizza) parce que vous êtes en retard dans votre travail

·         Vous avez lancé un dessin-animé pour être tranquille pendant un appel professionnel

·         Vos enfants ne mangent pas d’épinards (je vous rassure, il y a plein d’autres légumes super cool à leur faire découvrir)

 

N’essayez pas de rivaliser avec des maternités sur papier glacé ni de vous épuiser à atteindre la perfection. Le point central de l’équilibre, c’est de ne pas vous oublier entre le travail et votre famille. La parentalité comme l’entrepreneuriat ne sont pas des croisières fluviales. Ce sont des traversées de l’océan, des aventures où il faut savoir parfois lâcher prise pour mieux repartir.

 

Faites de votre mieux. C’est ce qu’on essaie toutes de faire.


 

Passionnée de fictions, de fantasy et de... Disney, Emmanuelle est rédactrice et storyteller . Elle s'intéresse aussi de près au neuromarketing. Sur le blog d'Un Article pour le Web, celle que l'on appelle "la Conteuse du Web", rédige des articles d'humeur et de conseil sur le quotidien du rédacteur web freelance.


Écrire commentaire

Commentaires: 0

FRANCE

 

Un Article pour le Web

Agence éditoriale web et rédacteurs web freelance

 

54, rue Principale

57480 Haute-Kontz

France

 

+33 (0)7 62 14 0988

+33 (0) 3 82 59 03 24

contact@unarticlepourleweb.fr

 Grand-Duché de Luxembourg

 

Digitext sàrl

Agence éditoriale web et formation en rédaction web au Luxembourg et en ligne.

 

9-11, rue Louvigny

 L-1946 Luxembourg

Grand-Duché de Luxembourg

 

+352 691 127 687

Audrey@digitext.lu