· 

Au secours, je viens de perdre un client !

 

Entre lui et vous, vous pensiez que c’était pour la vie et pourtant, un jour, un simple email aura suffi à mettre un terme à votre relation. Lui, c’est votre plus gros client, celui qui régulièrement vous passait commande, celui qui ne sera pas si simple à remplacer. Vous vous demandez comment surmonter la perte d’un bon client ? Voici quelques astuces !

Comment en arrive-t-on à la rupture ?

 Oui, le mot est fort : rupture. Le commerce ne déroge pas à la règle, comme en amour, on se rencontre, on apprend à se connaître, on s’apprivoise, on a des désaccords et l’on se dit tant qu’on est bien pourquoi aller voir ailleurs ?

Eh bien non ! Commercialement parlant, « être bien » avec un fournisseur ne signifie pas un engagement dans la durée. C’est d’autant plus dur pour le freelance qui ne s’attend pas à perdre un contrat et qui voit son chiffre d’affaires directement impacté.

 

 MAIS POURQUOI ? Se demande-t-on en se tapant — ou non — la tête contre les murs.  Encore une fois, comme en amour, on pense être fautif. Peut-être aurais-je dû être plus proche ? Peut-être aurais-je dû être moins cher, plus rapide, plus innovant, plus performant ? Eh bien non, rassurez-vous il n’y a pas que les mauvais qui se font remercier. Un changement de stratégie, la nécessité de réduire les frais, la cessation d’une activité ou d’une branche moins rentable et un jour, cet appel pour vous dire que désormais, vos chemins se séparent.

 

Comme en amour toujours, certains essaieront d’adoucir l’annonce en faisant de vagues promesses de retrouvailles comme « quand ça ira mieux je vous recontacterai », d’autres tenteront la technique de l’attendrissement « je n’ai rien à vous reprocher, mais… ». Évidemment ça fait plaisir, mais ça n’en fait pas moins mal… au portefeuille surtout. Et c’est là, la première question à vous poser : ce client était-il vital pour mon activité ? Le perdre pourrait-il mettre financièrement mon entreprise en danger ? Non ? Alors, une fois la (mauvaise) surprise passée, ne laissez pas l’émotion vous submerger et continuez à avancer !

Savoir rebondir après la perte d’un client

Soyons réalistes, oui, perdre un contrat c’est énervant. Oui, il va falloir se retrousser les manches pour remplacer cette rentrée de revenus réguliers, MAIS c’est aussi l’occasion de récupérer un peu de temps libre. Alors on pourrait en profiter pour se lamenter, mais il serait tout de même plus intéressant d’utiliser ces heures creuses à bon escient. Oui, mais pour quoi faire ? Eh bien commençons par :

Prendre du temps pour soi

 Et pourquoi ne pas prendre quelques jours pour profiter pleinement de cette période de baisse d’activité ? Utilisez les heures de travail habituellement consacrées à ce client pour prendre soin de vous ! Séance de sport, nouvelle coupe de cheveux, balade, petit resto à midi, lecture, bricolage… en fait, faites n’importe quoi tant que ça vous fait envie et que ça booste votre moral. Profitez de cette pause pour recharger vos batteries avant de vous replonger dans le travail.

Travailler sur le marketing de son entreprise

 Soyons réalistes, depuis l’arrivée du net, le marketing, c’est un chantier éternellement en cours. Entre le blog à mettre à jour, la veille digitale, l’optimisation du site, l’analyse de ce qui se passe chez la concurrence… nous n’en verrons jamais la fin, mais ça n’est pas une raison pour ne rien faire !

 

Votre site web fait triste mine ? Vous avez envie d’en renouveler le design, d’en revoir l’architecture ou d’alimenter plus régulièrement votre blog ? Ce temps libre est une bénédiction pour vous. Prenez quelques jours pour, une fois n’est pas coutume, créer pour vous ! 

Réactiver son réseau

 Eh oui, décrochez votre téléphone, appelez vos amis, planifiez des déjeuners avec d’anciens collègues… ne cherchez plus d’excuses, du temps vous en avez et donc, vous pouvez vous permettre de l’utiliser pour resserrer des liens. N’oubliez pas que c’est souvent dans son propre réseau que l’on trouve des clients. Alors, pourquoi s’en priver ?

Décrocher son téléphone et prospecter !

 À l’ère du numérique, on a parfois tendance à oublier que le téléphone, il n’y a rien de tel pour prospecter. Demandez-vous avec qui vous avez envie de travailler, dressez en la liste et contactez les entreprises. Oui, la prospection à l’ancienne, même dans le monde du numérique, ça fonctionne encore ! Vous aimez les défis ? Ne lâchez pas votre téléphone tant que vous n’avez pas obtenu trois rendez-vous !

 

Si je n’avais qu’un conseil à vous donner, c’est de garder à l’esprit qu’il est toujours plus rentable de fidéliser une clientèle existante que d’entamer de nouvelles collaborations. Ce client n’a plus besoin de vos services aujourd’hui ? OK, vous en avez pris note, mais n’oubliez pas d’occasionnellement vous remémorer à ses bons souvenirs… Sait-on jamais... comme en amour, en affaires non plus, on n’est jamais à l’abri d’un retour de flammes…

Écrire commentaire

Commentaires : 0

 

 

 

Audrey Clabeck

Rédactrice Web et Copywriter Freelance

Un Article pour le Web

 

54, Rue Principale

57480 Haute-kontz

france

 

+33 (0)3 82 59 03 24

+33 (0)7 62 14 09 88

contact@unarticlepourleweb.fr