Storytelling d'une rédactrice web

Trop jeune pour renier le web, trop vieille pour être une digital native, c’est en Xennial fièrement assumée que je me suis créé ma propre voie jusqu’à devenir rédactrice web à proximité de Luxembourg. 

Écrire, une passion depuis toujours

Une passion pour l’écriture, un blog littéraire comme compagnon de route, une carrière de commerciale dans le B2B au Grand-Duché de Luxembourg et une curiosité pour les nouvelles technologies sont à l’origine de mon activité de rédactrice web freelance en Moselle (57).

 

Fin des années 90, passionnée par la littérature j’entreprends des études de bibliothécaire-documentaliste option sciences. Une passion qui ne me quittera jamais, mais une vocation qui suscite beaucoup d’interrogations. Le métier change, l’animation de groupe d’enfants en bas âge prend le pas sur la littérature et internet permet les recherches à domicile. C'est le désarroi, le métier n'est pas fait pour moi...

Au revoir Belgique et moien Luxembourg

À 25 ans, je quitte la Belgique pour le Luxembourg

Une carrière de commerciale s’ouvre à moi. Ici tout est plus grand. Les immeubles, les montants des devis que je réalise, les attentes des clients… C’est au Luxembourg que j’ai appris à vendre un service et c’est en côtoyant des dirigeants de petites entreprises comme de multiples interlocuteurs dans des banques internationales que je me suis formée au relationnel client. C’est auprès d’eux aussi que j’ai appris à ne plus être seulement réactive, mais à anticiper leurs besoins. J’apprends l’anglais sur le tas, prends de l’assurance, ose prospecter.

 

À 30 ans, je rejoins un cabinet de recrutement spécialisé dans l’approche directe tout en passant mes soirées aux cours du soir. Durant 3 ans, à raison de 3 soirs par semaine et le samedi matin, je me perfectionne en Ressources Humaines et obtiens un bac+3 dans la discipline. On est en 2008, la crise sème la panique et mon employeur freine son activité. De 10, nous passons à 8, à 5, puis c’est à mon tour de quitter le navire avant qu’il ne sombre définitivement. 

Premiers pas dans le secteur des nouvelles technologies

J’intègre directement Telindus, l’une des plus importantes compagnies dans le secteur des nouvelles technologies au Luxembourg. C’est là que je me plonge, à 33 ans, dans l’univers du web. Parallèlement à mon activité, je crée un blog littéraire et me prends de passion pour la rédaction web. Mon travail me pèse, les trajets de près d'une heure matin et soir également... 

Une question se pose : est-on trop vieux à 33 ans pour changer de métier ?

Une reconversion professionnelle tout en douceur

J’ai donc réfléchi à ce que je voulais faire et surtout à ce que j’aimais faire. Un jour, j’ai lu que l’activité que l’on pratique lorsque l’on procrastine était celle dont nous devrions faire notre activité principale. Moi, j’écrivais toute la journée. Des articles de blog pour Que Lire ?, d’autres pour des maisons d’édition comme Audiolib, des avis publiés sur les quatrièmes de couverture de plusieurs romans, des articles pour les journaux locaux, des nouvelles aussi, juste pour le plaisir. 

Ce fût comme une évidence, écrire c’est ce que je savais faire, il ne restait plus qu’à en faire mon métier. Je prends donc une année sabbatique et me forme à l'écriture pour le web.

Faire ses armes de rédacteur web et travailler encore et encore

J’ai commencé par effectuer de la veille sur la rédaction web, me suis inscrite à une formation de rédacteur web, ai appris le HTML, ai suivi des dizaines de Moocs et ai fait mes armes sur les plateformes de rédaction. J’ai accepté plus de 1 000 textes sur ces plateformes et ai rédigé sur de nombreux sujets pour des clients venant de tous les horizons. Le travail était mal payé, mais formateur. C’est grâce à l’une d’entre elles que j’intégrerai une équipe d’une dizaine de rédacteurs dédiés à la rédaction de contenu pour sites web.

Je travaille essentiellement pour une grosse agence de communication, rédigeant le texte des sites web qu’ils construisent. Le SEO devient une seconde nature, le style rédactionnel doit être professionnel et est soumis à de nombreuses contraintes. Le client est exigeant, les délais courts, mais c’est cette mission qui aura été la plus formatrice.

Avec le temps et l'expérience grandissante, je m’éloigne de ces plateformes, refusant les nouvelles missions pour ne garder que quelques clients avec qui j’ai instauré une relation de confiance bénéfique pour eux comme pour moi. Je crée « Un Article pour le Web » dans la foulée. Je me spécialise dans la rédaction pour sites web tout en gardant en parallèle des projets dont le sujet me tient à cœur ou proposés par des clients de longue date.

Je fais partie de ceux pour qui le mot "réseau" a un sens bien plus profond que celui d'une multitude de contacts virtuels. J'ai souhaité revenir à une méthode de travail plus proche des clients. J'ai donc décidé de rencontrer les dirigeants et les responsables de la communication et du marketing des entreprises environnantes. Un retour aux sources et de vrais échanges qui me plaisent toujours autant. 

De ce métier dont beaucoup pense qu'il est solitaire,

j'ai gardé la technique mais ai laissé la porte ouverte à l'humain

Rédacteur web freelance, le bonheur tout simplement

Aujourd’hui, je vis de ma passion, je suis toujours accro aux Moocs et tiens toujours mon blog littéraire même si parfois, je dois le délaisser quelques temps au profit de vos textes. 

Quand je regarde par ma fenêtre, les vignes mosellanes ont remplacé les immeubles et le bruit des voitures a fait place au chant des oiseaux. Travailler à domicile m’a rendue plus productive, plus posée aussi. J’organise mes journées en plages horaires fixes et m’impose une certaine discipline, la même que quand je travaillais en entreprise. La seule différence, c'est qu’aujourd’hui, ce n’est pas un patron ou des actionnaires que je dois satisfaire, mais mes clients. Mon travail me plaît, il a un sens et apporte un réel service aux entreprises. Je peux définitivement dire que j'ai trouvé ma vocation.

Audrey Clabeck

 

 

Vous souhaitez raconter votre histoire ? Mettre en valeur votre parcours et transmettre à votre clientèle votre passion du métier ?

Le storytelling est la technique de communication utilisée par des grandes marques telles que Coca-Cola ou Red Bull. Elle vous aidera à humaniser votre entreprise, à vous rapprocher de vos clients et à sensibiliser vos prospects. 

 

 

 

 

 

 

Audrey Clabeck

Rédactrice Web et Copywriter Freelance

Un Article pour le Web

 

54, Rue Principale

57480 Haute-kontz

france

 

+33 (0)3 82 59 03 24

+33 (0)7 62 14 09 88

contact@unarticlepourleweb.fr