· 

Comment limiter les demandes de correction en rédaction web ?

 

Il arrive en rédaction web que le client demande une correction. Une fois notre fierté ravalée, on se remet à la tâche. Heureusement, pour limiter les renvois de texte, il existe quelques astuces ! Aujourd'hui, je vous livre les miennes.

Photo by Kim Gorga
Photo by Kim Gorga

Bien comprendre le briefing

 

 

Parfois, il arrive qu’un sujet fasse tourbillonner 1001 idées dans notre tête. L’excitation prend le dessus et nous en oublions de bien lire les consignes de rédaction. C’est souvent comme ça que nous en arrivons à oublier des liens vers d’autres pages du site du client, ou encore des mots clés. Il se peut aussi que l’on passe totalement à côté de l’angle sous lequel le sujet devait être abordé.

 

Mon conseil ? Surtout, on n’hésite pas à poser des questions ! C’est aussi le moment d’estimer le temps de travail nécessaire à l’élaboration de ce texte. Le briefing n’est pas clair et le client ne peut pas répondre à vos questions ? Il est peut-être encore temps d’ajourner cette commande dans l’attente d’un complément d’information.

Se créer une liste d’idées à traiter

Je commence souvent par noter toutes les idées qui me passent en tête avant d’effectuer la partie recherche documentaire du travail. Une fois toutes ces informations récoltées, je les range par catégorie et établis un plan de mon article. Je prépare mon intro et mes sous-titres. Vient alors l’heure de ranger mes catégories d’infos sous chaque h2 et h3 et de commencer la rédaction.

Ne pas perdre de vue le sujet de l’article

Même si les idées fusent, je mets tout en œuvre pour rester ciblée sur le thème et ne pas en dévier. On traite le sujet imposé par le client ! Il serait dommage qu’une commande sur l’aide des nouvelles technologies dans le métier de freelance se transforme en la perte de temps que peuvent occasionner les réseaux sociaux. Sujet somme toute intéressant mais totalement hors propos.

Relire puis laisser reposer

 

 

 

Une fois le premier jet du texte obtenu, il est nécessaire de le passer au correcteur orthographique. Pour ma part j’utilise Antidote HD. Ensuite, je laisse reposer le texte quelques heures et si c’est possible au moins une nuit. J’ai beaucoup plus facile à repérer des incohérences ou des phrases lourdes, quand je reprends un texte quelque temps après l’avoir rédigé.

 

Ces quelques mesures m’aident à limiter le nombre de demandes de correction. Je me suis aperçue que mes clients sont plutôt soulagés de savoir que je m’inquiète de bien avoir saisi leurs besoins. De mon côté, le temps passé à établir mon plan d’action m’épargne bien des tracas liés à un travail précipité.

 

Rédaction : Level up !  

Par Audrey Clabeck

Enfin une newsletter qui s'adresse à la fois aux rédacteurs web comme aux entreprises désireuses d'optimiser leur marketing de contenu !

Chaque semaine, je vous livre mes conseils  pour développer votre activité grâce au content marketing.  


 

Dans un prochain article, je vous parlerai de ma façon de gérer les demandes de correction !

 

 

 

 

Et vous, quelle est votre méthode pour limiter les demandes de correction ?

Vous voulez en apprendre plus sur ma façon de travailler ? Contactez-moi !

Sur ce blog vous aimerez aussi...

 

Audrey Clabeck

Rédactrice Web et Copywriter Freelance

Un Article pour le Web

 

54, Rue Principale

57480 Haute-kontz

france

 

+33 (0)3 82 59 03 24

+33 (0)7 62 14 09 88

contact@unarticlepourleweb.fr